GUY BÉLANGER

Black on Transparent.png

ELDORADO

superposition%20bleu_edited.jpg

Coup d'oeil sur ELDORADO... (clic)

 

L’as-souffleur de vent Guy Bélanger présente Eldorado, son 8e album. Le disque fait, comme toujours, une belle part au blues, coloré cette fois-ci de subtiles touches de funk et de folk. On y retrouve également de majestueuses et cinématiques pièces instrumentales dont seul Guy a le secret.

Probablement le disque le plus accompli de la longue et fructueuse carrière de Guy Bélanger, Eldorado poursuit sur la lancée des précédents albums avec ce savant assemblage de pièces originales et de relectures judicieusement choisies dont Bright Side of the Road de Van Morrison et la brillante Sign ‘O The Times de Prince, pièce enregistrée en collaboration avec le chanteur et guitariste Franco-Allemand Mathis Haug.

 

En plus de s’être entouré de ses complices Rob MacDonald (guitare), Marc-André Drouin (basse) et Michel Dufour (batterie), Guy a invité, outre Mathias Haug, le violoncelliste Eric Longsworth, le percussionniste Paul Picard (Céline Dion) ainsi que le claviériste Bob Stagg.

 

Eldorado appelle à la recherche de richesses et d’émotions perdues et permet de faire une incursion dans l’univers unique et magnifique de Guy Bélanger.

Ce qu'ils ont dit sur ELDORADO:

Au sommet, à l'harmonica, au blues et non à la polka, les grands noms actuels sont Billy Branch, Jerry Portnoy, Joe Nosek, Kim Wilson et, bien sûr, le vieux Charlie Musselwhite. Qui d'autre ? Guy Bélanger et personne d'autre ! - Le Devoir, Serge Truffault

(…) long may he be open to such diverse influences for his humble blues harmonica.- Toronto Blues Society, John’s Blues Picks 
 

« Guy Bélanger assure avec brio toutes les parties d'harmonica bien sûr, mais tient aussi le piano sur 'Hummin' et prend presque toutes les voix, exercice pour lequel il montre de plus en plus d'habileté au fil des années et du talent. » - Fred Delforge, Le Zicazine, France

 

En nous peignant son Eldorado personnel, l'artiste fait du cri de son harmonica tout ce qu'il y a de plus universel.

- Radio-Canada, Ici-Musique, Nathan Lelièvre

 

Some cats just exist so far above and beyond that there’s really nothing you can add.  This four decade long and running Canadian harp player has won everything and played with everyone but he steadfastly refuses to make a  ‘look ma, no hands’ record.  An instrumental tour de force from a pro that refuses to stop rocking,  if you like cats that can play a harp inside out, this is the cat for you. Well done. - Midwest Records  USA

 

Il y a des albums qui frôlent la perfection. En voici un - Le Soleil, Normand Provencher

 

Guy a composé un album de joie, une quête pour trouver l'équilibre et le bonheur... Pour moi, il est LE meilleur harmoniciste qu'on a le plaisir d'avoir chez nous, ici au Québec. Il est doté d'une sensibilité émouvante et d'une belle douceur. L'Eldorado que nous présente Guy Bélanger nous dicte cela…. Pour être heureux et habiter ce bonheur, il faut avoir le courage d'aller de l'avant et de suivre ses rêves, car ils connaissent le chemin ! - Nathalie Leblond Blues Quebec.com

 

« (…) most accomplished album to date! Blues sprinkled with jazzy accents a touch of funk, and always this harmonica that grabs you by the heart and takes you exactly where it wishes." - # Blues Music

 

« Guy Bélanger continue de nous réconforter avec son harmonica et son talent. Il mélange subtilement les genres sur cet album que l'on a envie d'écouter et de réécouter. Un album dont vous ne vous lasserez jamais ! "- Jean-François Côté, Radio-Canada 

Guy Bélanger lets listeners discover his musical universe, thanks to the interesting song lyrics, his excellent harmonica playing and his well-pitched voice. This is an elegant, harmonious and good conceived album who contribute to round up a carefully thought and developed recording in every musical aspect, not only for the musicians who have been involved on it but also for Guy’s own final production, that allows him to give out the most precious sound as well as a really tasteful final album mixing. VERY GOOD. 

- La Hora Del Blues Barcelone Espagne

"Belanger brings more variety and superior writing than heard on most blues-oriented harmonica albums. His tone and gift for melody alone are worth the listen." - Making A Scene - USA

Guy Bélanger est un talent unique, c'est quelqu'un qui réussit vraiment à nous transporter dans son univers avec son harmonica !

- Annie-Soleil Proteau, Salut Bonjour Weekend

Quebec-born Guy Belanger is a musical genius… - Bob Bonsey, Blues Matters, UK

 

"A work that deserves to be fully appreciated" - Remo Ricaldone Planet Country Italie

"...Bottom line, Eldorado is a truly beautiful album- like a massage for the soul!" - John A. Kereiff The Rock Doctor Vancouver

Nouvelles

En attendant de reprendre les spectacles pour la tournée ROSEQ (voir Dates) de l'album ELDORADO, voici 4 vidéos que nous avons réalisé l'été dernier! 

Bien hâte de se revoir enfin en salles et en Festivals. 

Amitiés Guy Bélanger

CARVING THE WIND

BRIGHT SIDE OF THE ROAD

GANGA

STILLWATER

 

Bio

tshirt blanc_edited.jpg

Au début, en 1974, Guy Bélanger semble définitivement se diriger vers une carrière axée sur le blues traditionnel. Armé de ses harmonicas à la ceinture, il fait la rencontre de Bob Walsh, aussi originaire de la ville de Québec, qui l’initiera aux rudiments du blues en partageant les différentes scènes de la Vieille Capitale.

 

Plus tard, il joint les rangs du groupe Delta Blues Band avec lequel il joue pendant plus de 4 ans. La formation présente plus de 200 spectacles par année tant au Québec qu’en Ontario ou dans les Maritimes avec un répertoire composé des grands classiques du blues. C’est d’ailleurs avec le D.B.B. qu’il aura l’occasion de côtoyer de grands noms tels que les Muddy Waters, Koko Taylor, Big Mama Thornton, James Cotton et Dutch Mason. Ces différentes expériences contribuent grandement à élargir ses horizons musicaux.

 

En 1987, il se joint à la formation du bluesman Bob Walsh. Ils participeront à 15 éditions du Festival International de Jazz de Montréal ensemble. En 1995, Les Colocs l’invite à participer à l’enregistrement de leur 2èime album Atrocetomique. Suivra une succession de collaborations avec plus de 60 artistes québécois et français dont Céline Dion et le Cirque du Soleil.

 

En 2003, la rencontre avec le guitariste Claude Fradette donnera le jour à la bande sonore du film Gaz Bar Blues qui remporte le prix Jutra de la meilleure musique de film et le Lys Blues du meilleur album en 2003. Leur collaboration est toujours vivante et ils signent la musique du film The Timekeeper (2009) et Vivre à 100 Milles à l’heure (2019) de Louis Bélanger ainsi que la musique de la série télévisée Les Boys (SRC) de Louis Saïa entre 2009 et 2012 et de Séquelles en 2016. Il signe aussi cette année-là comme unique compositeur la trame sonore du film Les Mauvaises Herbes, nominé au Prix Iris 2017. 

 

Le premier album solo de compositions et de collaborations, l’éponyme Guy Bélanger verra enfin le jour en février 2008 et s’attirera d’élogieuses critiques tant du public que de la presse (4 Lys Blues en 2009 pour album de l’année, artiste blues masculin, auteur-compositeur et groupe révélation).

 

Crossroads parait en septembre 2010 et se mérite aussi de nombreuses accolades. En 2011, il compose, en collaboration avec Benoit Charest, la musique du film Route 132 qui se verra décerné le prix Jutra pour la meilleure musique originale.

 

L’album Dusty Trails est lancé en octobre 2012 et la tournée canadienne débute quelques semaines plus tard.  L’album du retour aux sources intitulé Blues Turn paraît en 2014. Il est enregistré à Chicago, Toronto et Montréal et reçoit une nomination comme Enregistrement Indépendant de l’Année au International Blues Challenge de Memphis en janvier 2015. Guy remportera également cette année-là le prix du meilleur harmoniciste au Canada et tournera son spectacle au pays et en France.

 

En 2016, l’as-harmoniciste compose la trame sonore du film Les Mauvaises Herbes de son frère Louis et participe comme invité spécial à la tournée québécoise de Céline Dion durant l'été. Il reçoit à l'automne le prix André Gagnon 2016 de la SPACQ (Société professionnelle des auteurs et compositeurs du Québec). Reconnu pour sa sensibilité, sa générosité et son talent, Guy est admiré pour sa capacité de sauvegarder la sincérité dans la virtuosité. 

 

Cumulant les prix et les distinctions, il lance son 7e album en carrière: Traces & Scars, qui sera nominé comme Album Instrumental de l'année 2017 à l'ADISQ. Cet album célèbre le talent de compositeur de Guy. Créé lorsque l’artiste célébrait de grandes victoires personnelles mais vivait aussi des deuils profonds, il recèle dix pièces instrumentales qui naviguent entre folk et blues ainsi que deux superbes chansons dont l’une interprétée par Luce Dufault. Cet enregistrement inspiré, lumineux, dédié à l’ami Bob Walsh (1947-2016) présente le meilleur du gentleman harmoniciste et compositeur, dont le plaisir de jouer est évident, intact plus de 45 ans après ses débuts.

 

Guy Bélanger lance le 25 octobre 2019 l’album Eldorado, continuant sur cette longue route pavée d’aventures musicales. Il y est accompagné de son équipe de choc composée de Rob MacDonald (guitares), Marc-André Drouin (basse) et Michel Dufour (batterie). De plus des musiciens émérites croisés au fil de ses voyages et tournées l’ont rejoint. Le violoncelliste Eric Longsworth, le guitariste chanteur franco-allemand Mathis Haug et Paul Picard (percussionniste de Céline Dion) sont du nombre.

 

Vidéos

 

Photos